La planification de l'abri

La construction en bois moulé demande une protection de l'environnement, soleil et pluie, d'une part pour le bois et surtout pour le collage à la résine epoxy.

On peut opter pour une construction en rigide : mur en 2 x 6 et toit en tôle; ce type de construction est plus longue à réaliser et plus onéreuse et n'a pas beaucoup d'intérêt en terme de charpenterie de marine.

Un abri de type serre convient mieux comme abri temporaire; d'une part c'est une construction moins longue à réaliser et moins dispendieuse, et d'autre part, sa conception et sa réalisation ressemble davantage à la construction du futur voilier.

Les dimensions

On doit prévoir un abri de quelques pieds de plus de la longueur du voilier, et en la largeur le double du maître-bau: à une distance d'un mètre du mur latéral et le reste pour l'établi, l'outillage et la manipulation du bois. Ainsi, pour la Belle des Bermudes d'une longueur de 43 pieds et au maître-bau de près de 14 pieds, l'abri sera de 28 pieds par 50 pieds. En réalité, de 47 1/2 pieds de long (j'ai pu obtenir un polyethylène d'une largeur de 48 pieds) et le mur arrière est incliné pour obtenir la longueur désirée de 50 pieds.

Le principe de la longueur des arceaux est le suivant : sa longueur est égale à la largeur de l'abri; et 2 arceaux forment un arc. Cette forme ressemble à la fois à une coque inversée de voilier et à une cathrédrale (ce qui est inspirant pour la future construction).